Déroulé de la conférence du samedi 12 décembre 2018

Déroulé de la conférence du samedi 12 décembre 2018

A l’occasion de la 4ème édition de la PLATEFORME NATIONALE MODÈLES & ÉTUDIANTS organisée par le Groupe de Médias MODÈLE DE RÉUSSITE, la meilleure université privée de Guinée, UNC, a accueilli en son sein, trois (3) personnalités modèles dont Monsieur Aboubacar CAMARA Directeur Exécutif de Tinkisso Antenna, Hadja Rabiatou Serah DIALLO présidente du conseil économique et social (CES) et Monsieur Kerfala Persan CAMARA KPC PDG du Groupe GUICOPRES S.A, le samedi 15 décembre 2018 en présence du ministre de la jeunesse Monsieur Mouctar DIALLO, du ministre d’état, secrétaire général à la présidence Monsieur Kiridi BANGOURA, de certaines entreprises partenaires et les médias.

Le Groupe de Médias MODELE DE REUSSITE a mis en place un site éducatif qui s’intéresse aux personnes qui ont connu du succès dans leurs domaines pour en faire un bon exemple à la jeunesse compétente et motivée « des jeunes panafricains des modèles de réussite ».

Monsieur Aboubacar CAMARA, directeur exécutif de Tinkisso prend la parole pour exposer sur la thématique les défis et enjeux de l’entrepreneuriat en GUINÉE. Il a souligné au passage que « l’équation entrepreneuriale est  de telle sorte que X = Y + Z où « X » représente le problème, on ne peut pas créer une entreprise si on ne part pas d’un problème, « Y » désigne la population cible et « Z » c’est l’ensemble des prix logiques des produits ou services à apporter, la méthodologie à appliquer pour résoudre le problème (X) de cette population (Y)…». Ensuite, il a fait son constat sur les difficultés que rencontrent les jeunes entrepreneurs : « Aujourd’hui des jeunes entrepreneurs ouvrent leurs entreprises et au bout de quelques moments ils abandonnent. La plupart des jeunes entrepreneurs sont sur Saturne et leurs projets se retrouvent sur Mars », car selon lui, ils n’acquièrent pas une formation suffisante pour mener à bien leurs projets. Et l’autre cause déterminante, c’est que les jeunes décident de se partager les idées de projets en groupe restreint au lieu de chercher l’avis des autres sur leur faisabilité. En plus de cela, il faut rappeler qu’entre nous jeunes, nous ne consommons pas ce que nous produisons, on privilégie les produits importés que ceux produits par nos frères. Le directeur exécutif de Tinkisso a fait un discours long et très instructif où il a exhorté les jeunes entrepreneurs d’arrêter d’aller prendre des bureaux à Kipé ou en Ville où ils devront financer une grosse somme d’argent et chercher à côtoyer les anciens entrepreneurs afin d’apprendre davantage pour mettre en place leurs produits ou services à destination de leur public. Il a terminé par faire savoir aux jeunes entrepreneurs motivés ayant des projets d’innovation que Tinkisso leur accompagnera en leur allouant des espaces de travail gratuits ainsi qu’une assistance technique du personnel.

Ensuite la présidente du conseil économique et social (CES) Hadja Rabiatou Serah DIALLO prend la parole pour faire un résumé de son parcours académique, la raison qui lui a poussé d’être syndicaliste et ses meilleurs moments dans le syndicalisme, et enfin son SECRET DE RÉUSSITE vu qu’elle est devenue une véritable source d’inspiration pour la nouvelle génération. Elle a commencé par apprécier le discours du directeur exécutif de Tinkisso et le promettre d’être invité à la prochaine session du CES pour vulgariser selon elle, la question d’entrepreneuriat jeune en Guinée. Elle poursuit ensuite son discours par dire ceci « Je suis enfant unique chez ma mère, et très tôt j’ai abandonné l’école pour pouvoir l’aider dans les travaux ménagers… C’est pourquoi je me suis orientée à l’école professionnelle pour faire le secrétariat… j’ai travaillé en tant que secrétaire au palais présidentiel. Je faisais partie de la cour de secrétariat du Président Ahmed Sékou TOURE et j’ai participé à la saisie de tous les tomes qu’il écrivait avant… J’ai suivi des formations judiciaires et j’ai passé le concours pour être intégrée le corps des greffiers… En 2006 j’ai été la première femme africaine à être membre titulaire du conseil d’administration du bureau international du travail». Elle a fait un discours remarquable, tant par sa clarté que par son contenu, les jeunes ont su désormais qui est Hadja Rabiatou Serah DIALLO. Elle a terminé son discours par inviter les femmes à prendre leur destin en main et de se former car selon elle, « Ce sont les femmes qui donnent naissance au président, au ministre, etc… Les femmes doivent cesser de PARAÎTRE, elles doivent Être et le mériter…».

Enfin, l’invité d’honneur, Monsieur Kerfala CAMARA KPC a fait son intervention. Il a commencé par souligner que ces prédécesseurs ont tout dit et qu’il lui est difficile de se prononcer devant ces derniers par humilité. Mais il a tenu à lire son discours dans le calme et la sérénité où il a tenu à souligner la noble abnégation dont font preuve les enseignants pour préparer les élites de demain. Il a rappelé aux diplômés et aux futurs diplômés que « dans le monde de concurrence où nous vivons, il n’y pas de place pour les partisans de moindre effort, encore moins pour les médiocres… Ma principale recommandation consiste donc à vous prévenir que vous ne devez jamais vous en dormir sous vos oreillers, car vous ne pourrez réussir dans votre parcours professionnel qu’au prix d’une perpétuelle remise en question…Gardez dans votre esprit la célèbre citation de John F. Kennedy qui dit qu’ avant de demander ce que votre pays peut faire pour vous, posez-vous donc la question de savoir ce que vous pouvez faire pour lui… Apportez à la Guinée votre savoir-faire, votre enthousiasme, votre militantisme et votre amour de la patrie en travaillant sans être économe de vos efforts…». Comme ses prédécesseurs, il a lancé un message fort à l’endroit des jeunes d’aujourd’hui, futurs gérants des reines de la nation Guinéenne.

La conférence s’est terminée par une série de questions et réponses où les participants ont su profiter au maximum de la visite de ces personnalités modèles.

Suivez un extrait de la conférence.

Suivre la suite sur youtube