Déroulement de la conférence technique

Cette conférence qui s’est tenue dans les locaux de l’Université le 19 Mai 2018 et dont le panel était constitué de plusieurs thèmes allant dans le cadre de la technologie de l’information et de la communication guinéenne (TIC), regroupait les professionnels des entreprises guinéennes et les étudiants de la meilleure université privée de Guinée (UNC).
A l’entame de la conférence, c’est le conférencier M. SYLLA Alpha Amadou, Ingénieur télécom à ARPT, responsable de la division audiovisuelle des radiocommunications PI à l’ARPT qui a débuté le discours sur la nécessité de réguler la télécommunication et les enjeux qui y découlent.
Après c’est au tour de M. DIABY Mamy, le DGA de la SOGEB de prendre la parole pour exposer sur le réseau large bande et le développement de l’économie numérique. L’idée centrale était axé sur la construction d’une Guinée mieux connectée. Au cours de l’exposé, il a fait savoir à l’auditoire que leur mission est de mettre en place un backbone national qui est un réseau fédérateur autour duquel d’autres réseaux peuvent fédérer. Cela a pour effet la création d’emplois pouvant générer du pouvoir d’achat à la population. Il ajoute « Construire un réseau fédérateur dans l’arrière-pays avec les dernières technologies de transmission à fibre optique sur une longueur totale de plus de 4000 KM couvrant ainsi les 8 gouvernorats, les 33 préfectures et 43 localités d’importance régionale du pays ». L’avantage étant de favoriser le contrôle du contenu, la sécurité et la confidentialité des données des Guinéens. Il souligne que le projet est déjà en marche et seules certaines localités n’ont pas encore été couvertes par l’installation. Pour la Moyenne Guinée, ses nombreuses montagnes et le relief très accidenté sont la cause du retard du déploiement de la fibre dans ces localités. Déploiement aérien entre Conakry-Mamou, car Mamou est l’un des plus grands carrefour de la Guinée.
Il a mis en exergue l’avantage que la Guinée dispose par rapport aux autres pays africains : « la Guinée à 6 frontières avec la CEDEAO».
Ensuite, le conférencier M. DIALLO Mamadou Cellou, Directeur de l’économie à l’ARPT, fait une brève présentation sur l’enjeu de l’économie numérique en Guinée. Il commence par faire savoir que : « l’économie numérique est une nouvelle économie qui vient prendre en otage une économie classique qui existait avant et fonctionnait normalement. L’économie numérique est venue donc apporter sa participation pour augmenter la croissance et la productivité. ». Elle englobe les secteurs de télécommunications, l’audiovisuelle, l’internet et de tous les secteurs qui l’utilisent en tant que support à leurs activités. Selon lui, les différents acteurs sont entre autres : les politiques telles que les ministères des postes et télécommunications et de l’économie numérique, l’ARPT (Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications), les services des impôts, les entreprises, les opérateurs de téléphonie mobile, les créations de contenu, le développement, etc. Les TIC sont utilisées dans le commerce, la santé, l’éducation, pour accroître le rendement du secteur. La Guinée n’est pas derrière sur l’utilisation de l’économie numérique, pour cause, elle dispose de 11 500 000 SIM actives avec une pénétration mobile de 99%, plus de 3 500 000 utilisateurs internet avec une pénétration internet de 30% comparativement en 2010 ou la Guinée ne disposait que de 30 000 utilisateurs internet.
Les perspectives sont entre autres : changement considérable de comportement des utilisateurs, amélioration des conditions sanitaires, fonctionnement de l’organisation des entreprises, une meilleure éducation, etc.

Les risques sont aussi présents : sécurités des biens et des personnes, menace des vies privées des personnes, etc. Le conférencier finit par donner une énigme pour appeler les guinéens à se méfier de l’utilisation abusive des réseaux sociaux, choses qui pourront selon lui les rattraper un jour.
D’autres conférenciers sont aussi intervenus durant la journée et la conférence s’est achevée par une série de questions réponses.